Compte tenu de l'actualité et des événements récents dans notre département, le Modem Isère tient à rappeler qu'il condamne fermement les actes racistes quels qu'ils soient. Ces actes portent atteinte à notre constitution qui assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion et le respect de toutes les croyances.

Le Modem Isère souhaite que tout soit entrepris pour retrouver les auteurs de ces actes ignobles et qu'ils soient appelés à rendre compte de leurs actes devant la justice.

A l’initiative du Club Démocrate et en partenariat avec le MoDem 38, un débat est organisé à Grenoble sur l’avenir des relations entre l’enfant et l’école. Le débat aura lieu Salle Conviviages  à la Maison du Bois d’Artas – 3 rue Augereau à Grenoble le vendredi 22 Mars à partir de 19h.

Le Modem 38 organise le 12 mars à Grenoble à partir de 19h30, au Restaurant de la table ronde, une rencontre conviviale suivie d’un repas pour ceux qui le souhaitent.
Nous discuterons de l’actualité politique et de la préparation des élections municipales.

 

Les élections municipales : un enjeu électoral local

Nous sommes à seulement un an du premier tour des élections  municipales.

Dans les 538 communes iséroises, toutes celles et ceux qui souhaitent apporter leurs compétences et leurs expériences doivent pouvoir le faire dans cet esprit d’exigence qui nous anime. Participer à la vie de sa commune, exige un engagement, mais c’est aussi le meilleur moyen de participer concrètement aux changements qui touchent notre vie quotidienne.

C’est par un hommage à Jean-Louis Tirard, l’adjoint au maire de Saint-Égrève, récemment décédé, que Michèle Cedrin, présidente départementale du MoDem, a présenté ses vœux à la fédération iséroise. Des vœux qu’elle a placés sous le signe de « l’exigence de la vérité » dans la mesure où « nous sommes le parti de la vérité dite au pays ».

Réduction des déficits publics, production française, « François Bayrou a été un précurseur ». Si « 2012 aura été l’année de scores électoraux qui n’étaient pas à la hauteur de nos espérances », il convient donc de ne pas baisser la garde en matière de « moralisation de la vie publique ».

En d’autres termes, ce serait « une escroquerie politique vis-à-vis des Français » si la loi sur le non-cumul des mandats n’était pas votée avant les municipales de 2014. Des municipales que le MoDem abordera « sous le signe de l’unité, en fonction des personnalités et des projets, au-delà des étiquettes politiques ».

 

Se chauffer, s'éclairer, se déplacer, se nourrir: chaque jour, ces gestes pourtant essentiels coûtent toujours plus cher aux Français et pèsent toujours plus lourd sur le budget des familles. Le Modem s'empare du sujet et alerte sur cette réalité qui doit faire l'objet d'un débat national afin de trouver rapidement des solutions. Lire la suite pour voir la vidéo....